Traitement fibrome utérin: Embolisation fibrome

Embolisation fibrome utérin

Cette technique radiologique de traitement des fibromes utérins est un procédé médical mis au point en France au début des années 90 par les équipes de gynécologie et de radiologie de l’hôpital Lariboisière (Paris). Elle est pratiquée par des radiologues interventionnels vasculaires. 

L’angiographie permet de visualiser la circulation artérielle en temps réel en injectant par l’intermédiaire d’un cathéter, un produit de contraste opacifiant les vaisseaux intéressés. 

Technique d’embolisation fibrome:

En premier lieu, le radiologue interventionnel utilise un introducteur par voie fémorale et chemine jusqu’aux artères hypogastriques puis les artères utérines. Une aortographie peut être pratiquée si le fibrome est volumineux. Afin de voir si, après l’embolisation des artères utérines, une vascularisation résiduelle subsiste par le biais des artères ovariennes. Par la suite, le radiologue utilise pour l’embolisation des particules non résorbables afin d’obtenir une occlusion vasculaire prolongée. Par conséquent une ischémie du tissu myomateux. (en complément, selon les équipes, des coils ainsi que des fragments de gélatine peuvent être utilisés ). Enfin, des microsphères calibrées de 500 μm sont utilisées.

Actuellement, le plexus artériel périmyomateux est ciblé en laissant une perméabilité à l’artère utérine afin de préserver la vascularisation en aval. De ce fait, se produit un phénomène de nécrose des fibromes utérins permettant une diminution importante de leur volume. Et éventuellement une disparition des symptômes dont ils sont responsables.

Cette procédure est réalisée sous anesthésie locale mais nécessite une courte hospitalisation pour adapter les traitements antidouleur. Les suites d’une embolisation sont le plus souvent simples. Au cours de la convalescence, il est possible qu’une légère fièvre et une sensation de fatigue apparaissent. Les symptômes ressemblent à ceux de la grippe mais ne durent jamais plus de quelques jours.

Conclusion

Malheureusement, toutes les situations ne se prêtent pas à l’embolisation des fibromes utérins. Les indications de ce traitement doivent être discutées au sein d’une équipe multidisciplinaire comprenant: chirurgiens gynécologues, radiologues interventionnels vasculaires et anesthésistes. En tenant compte du contexte individuel de chaque patiente et après un bilan d’imagerie satisfaisant.

Ce traitement est une très bonne alternative à l’ablation de l’utérus chez les patientes qui n’ont plus de projet de grossesse. Pour celles qui ont un désir de grossesse, ce traitement est envisageable dans certaines situations mais ne peut encore être considéré comme le traitement de première intention.

Embolisation fibrome utérin – Illustration

Le traitement des fibromes utérins par ultrasons focalisés

Cette technique radiologique de traitement des fibromes utérins, développée à Tours, est la plus récente. Elle est encore en cours d’évaluation.

Le principe consiste à bruler les vaisseaux sanguins qui nourrissent les fibromes utérins à l’aide d’ultrasons à haute intensité. Les rayons ultrasons sont focalisés sur le ou les fibromes utérins repérés par une IRM. Cette technique a l’avantage d’être peu invasive, ainsi que peu douloureuse et permet aussi un retour rapide au domicile ainsi qu’une reprise rapide du quotidien avec une relative efficacité.

Malheureusement, seulement 1 patiente /10 peut bénéficier de cette technique car les indications sont encore très limitées.